Pourquoi écouter son corps ?

Notre corps est fait de matière organique, d’émotions, d’énergie. Notre corps n’est pas une enveloppe imperméable. Nous communiquons avec les autres, de manière consciente ou non. Notre corps parle de lui-même : par notre posture, nos mouvements et l’énergie que nous transmettons. Notre corps traduit nos émotions. Et quand nous discutons avec quelqu’un, nous recevons de cette personne toutes sortes d’informations sur son attitude envers nous. Nous percevons ces signaux dans notre corps, au travers d’émotions. Etre à l’écoute de notre corps nous permet d’entrer en résonance avec l’autre pour mieux communiquer, mieux le comprendre et mieux sentir ses émotions.

Beaucoup de personnes me disent vouloir se fermer pour ne plus ressentir l’autre, pour ne plus sentir ses fragilités, ses blessures et ses émotions qui nous mettent parfois mal à l’aise. Son énergie nous indispose quand elle entre en résonance avec notre propre mal-être. L’autre est un miroir qui nous permet de mieux comprendre qui nous sommes et quelles brèches sont encore mal cicatrisées. Vouloir se couper de cette perception c’est se dire « je préfère ne pas voir ce qu’il y a en moi car ça me fait trop mal ». Ce n’est pas l’autre qui nous blesse, mais ce qu’il provoque en nous. Et puis il y a les personnes agressives verbalement ou physiquement, qui sont visiblement blessantes. Et pourtant celles-là aussi nous envoient des messages intéressants. Elles nous disent « apprends à te protéger, n’aie pas peur de l’autre, fais-toi confiance, affirme-toi, assume qui tu es, parle de tes valeurs, de ce qui est important pour toi et n’accepte plus l’inacceptable. N’aie pas peur de rompre des liens si l’autre ne te respecte pas, malgré tes explications, malgré tes menaces et malgré ta colère » L’autre nous dit « pour quelle raison acceptes-tu cela ? » Grandir c’est savoir dire non à ce qui ne nous convient pas. Et pour cela, apprenez à identifier la source de vos peurs. Et ça, c’est le corps qui vous le fait sentir. Ecoutez-le, c’est lui qui détient la clé.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *